Présentation

Fruit de la réflexion de chercheurs de l’Université du Havre – Normandie sur la question de l’identité culturelle de populations lointaines (dans le temps – siècle des Lumières – et dans l’espace – Océanie), cet observatoire est la manifestation d’un désir de mettre en commun des recherches et des réflexions, de faire se rencontrer des chercheurs d’horizons et de spécialités divers, dans un cadre ouvert et convivial. La thématique Espaces et Sociétés ici et ailleurs de notre observatoire peut se décliner géographiquement, historiquement et symboliquement. Le Havre, ville portuaire, porte océane ouverte sur le large et sur les horizons maritimes lointains, riche d’une histoire et d’une identité culturelle fortes, au confluent des champs/chants culturels, s’offre à une exploration des différences, de la singularité et des rapprochements, de l’universalité. L’ailleurs, ce n’est pas seulement la recherche géographique d’horizons lointains, de contrées exotiques, d’îles paradisiaques; c’est aussi l’autre et l’autrement. L’altérité, source de diversité, de métissage et par là facteur d’élargissement, est vecteur de richesse humaine car c’est dans la confrontation à l’autre, et le rapprochement, que l’individu mesure sa subjectivité et entrevoit l’objectivité. Mais l’altérité est également source d’opposition et de conflit, de discrimination aussi. L’étude de sociétés ou de groupes minoritaires ou minorisés face à l’impérialisme hégémonique d’une seule culture, d’une seule ethnie, d’un seul genre, permet de faire apparaître les stratégies de résistance, d’adaptation et/ou d’appropriation mises en œuvre pour assurer la survie de cultures, de langues, de groupes, menacés. Il convient de souligner le rôle joué par l’art et la littérature (notamment par le rôle nouveau dévolu aux femmes) dans la critique des traditions.